Vous aimez vous promenez dans les chemins creux et entendre le chant des oiseaux dans les branches,  au bord de la mer et  recevoir les embruns sur le visage dès que le vent d’ouest se lève un peu fort, vous retrouver au détour d’un chemin tortueux face à une chapelle ou les rayons du  soleil filtrent  au travers des vitraux…. Vous retrouverez tout cela à Fouesnant-les Glénan et bien plus encore… !

Un patrimoine naturel d’exception…

Plus de 300 ha en espaces naturels, classés Natura 2000, des dizaines de km de talus boisés, des zones humides sauvegardées, un archipel site classé, un bocage préservé et un patrimoine religieux qui n’est pas en reste…

Osez sortir des sentiers battus,  en suivant l’un de nos nombreux  sentiers de randonnée, que vous découvrirez dans le livret Balades et randonnées en Riviera bretonne.  Vous ne le regretterez pas… !

Le Polder de Mousterlin

Partez de la Pointe de la Mer Blanche à l'extrême Ouest de la commune, pour arriver à la pointe de Mousterlin qui s’avance telle une proue de navire dans la mer, continuez vers le polder de Mousterlin, en suivant le tracé du GR 34 : face à vous, ces îles au large, tout d’abord l’île aux Moutons, puis l’extraordinaire, l’inoubliable  archipel des Glénan et ces plages de sable d’une blancheur incomparable,  qu’ il faut absolument que vous visitiez avant de quitter Fouesnant-les Glénan !

Après avoir traversé le polder de Mousterlin, en vous laissant  « perdre » dans une multitude de chemins tous plus beaux les uns que les autres, contourné  de grandes prairies, où suivant la saison le troupeau de vaches Nantaises broute paisiblement ou alors préféré longer le bord de mer, vous voici maintenant à la pointe de Beg-Meil et son sémaphore.

Autour de Beg-Meil

Une autre vue, tout aussi extraordinaire mais si différente! Ici les gros chaos granitiques érodés par les siècles, sont des perchoirs privilégiés par les Huîtriers pie, les cormorans, les Tournepierres à collier et bien d’autres oiseaux… A l’abri des promeneurs, ils se reposent ou se toilettent tranquillement en vous surveillant du coin de l’œil. S’il vous reste du temps, ne quittez pas Fouesnant-les Glénan sans aller découvrir le sentier côtier qui va de Beg-Meil au Cap-Coz. Magnifique profil de falaises, surplombant des criques de sable fin encerclées  de beaux rochers,  de chênes et de hêtres. De très belles anciennes demeures avec de grands parcs descendant vers la mer vous permettent en avril  de voir des massifs violines de rhododendrons séculaires …

Autour du Cap-Coz

Longez la plage familiale du Cap-Coz, avant de passer côté anse de Penfoulic pour admirer (suivant la marée)  les oiseaux en quête de nourriture. Ici les hérons, Aigrettes garzettes et goélands se retrouvent dans  un vaste restaurant à ciel ouvert où la quiétude n’a d’égale que la beauté.

A la découverte du patrimoine religieux

Tout au long de ce périple, enfoncez-vous dans les chemins à la rencontre des chapelles  discrètes comme Kerbader  et Saint-Sébastien, ou beaucoup plus grandes Saint-Guénolé et Sainte-Anne situées dans un cadre d’exception…Des fours à pains et des lavoirs au détour de certains chemins creux s’imposent à vous.

Pour finir, une visite s’impose à notre joyau datant du 11ème siècle, l’église du centre bourg : Saint Pierre … Près du porche principal, une halte s’impose au monument aux morts : défi aux temps, cette somptueuse fouesnantaise, en coiffe de deuil, dont toute la douleur se lit sur les traits du visage.  Entrez ensuite dans l’édifice.  Avis aux amateurs de sculptures sobres, de hauts piliers et d’ouvertures ne laissant passer qu’un trait de lumière…
Près de l’if,  la majestueuse  et vieille  dame veille sur Fouesnant du haut de ces 60 mètres d’altitude.