Quand une belle journée pointe son nez, mon plaisir à moi, c’est d’enfourcher mon vélo et d’arpenter les petits chemins Fouesnantais.

Aujourd’hui, pas de point d’arrivée précis, je préfère me laisser guider par mes envies et improviser au grès des vents. Tout d’abord je prends la direction de Beg-Meil. Depuis les abords de la route de Lesvern, je passe par quelques « ribines », comme on appelle ici (du breton « ribinoù » qui veut dire petite route, chemin de terre, sentier..). Il est 11h. C’est très agréable, tout est calme, j’essaye de reconnaître les différents oiseaux qui chantent.

Non loin de là, j’entends un tracteur, c’est celui de la Cidrerie. J’y ferai un tour en rentrant, je m’y procure régulièrement du jus de pommes frais, il est à tomber ! J’y trouve aussi du cidre pour accompagner les soirées crêpes et pleins d’autres délicieux produits à base de pommes.

Je continue mon chemin, et décide de me rendre à la plage de Kermyl : ma préférée. Il me tarde de voir la mer, je dévale les traverses. Mais je reste vigilante, dans tous ces petits chemins, il faut faire attention, la route est étroite et les virages serrés, alors on respecte le code de la route !

Enfin la voilà. La plage s’étend entre les rochers de la pointe de Beg-Meil. Elle offre un magnifique panorama sur la mer, les côtes environnantes, et au loin, on peut apercevoir l’Archipel des Glénan.

Je rebrousse chemin, récupère ma bicyclette, et rejoins le chemin de Hent Kerhour en direction du Cap-Coz. Il est verdoyant et très arboré, j’écoute la douce mélodie du vent qui agite les feuilles. Je passe devant les Vergers de kiwis du Cap-Coz (n’hésitez pas à vous arrêter pour du jus ou de la confiture, un vrai délice!).

Je rejoins ensuite la piste cyclable de la Descente de Belle-vue. Avant de continuer jusqu’au bas de la pointe de Cap-Coz, je m’arrête sur la falaise en bord de piste, c’est le départ du sentier côtier réservé aux piétons entre Cap-Coz et Beg-Meil. Je m’arrête un instant pour contempler le panorama sur le Cap-Coz et son eau turquoise ! Je ne m’en lasserai jamais.

Après quelques coups de pédales je me retrouve en bas, au plus proche de la mer, et longe la pointe vers son extrémité. Je m’y arrête une petite demie-heure et m’assois sur un banc, sous les pins maritimes, face à la mer. J’y savoure un en-cas bien mérité, cela fait maintenant une petite heure que j’arpente les chemins.

On peut même s’offrir une petite baignade pour se rafraîchir après l’effort, sur l’heure de midi la plage n’est jamais bondée.

Il est temps de repartir. Je reprends mon vélo et me dirige à nouveau vers Beg-Meil. La route n’est pas longue, et je passe cette fois côté campagne, en longeant quelques champs.

Sur le chemin vous rencontrerez plusieurs accès aux plages. Vous pourrez profiter de celles-ci et de la baignade en toute prudence. De nombreuses plages disposent de range-vélos et de toilettes publiques si besoin.

Pour ma part, il est l’heure de terminer ce petit périple. Mais n’hésitez surtout pas à continuer votre chemin vers Mousterlin. Un dernier conseil : pour profiter d’un superbe coucher de soleil, rendez-vous à la pointe de Mousterlin, à vélo bien-sûr. Positionnez-vous au niveau de la grande cale, côté ouest de la pointe, c’est le meilleur spot pour contempler le soleil couchant dans la mer, mais chut c’est un secret !

On peut compter environ 1h30 de balade et une dizaine de kilomètres pour découvrir à travers cette escapade, quelques-uns des charmes de Fouesnant-les Glénan. Mais rien n’empêche de partir pour une petite heure ou pour la journée entière (il y a de quoi faire !), tout est possible et facilement accessible !